Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La voie de garage est dans votre tête

3 Mars 2017 , Rédigé par Aviad Goz & Gérard Rodach

Dans le Journal du Net du 22/02, Fanny Bauer-Motti a publié un article sur la voie de garage. En voici quelques extraits (l'intégral en cliquant sur le lien en bas de ce texte). 

Dans le monde du travail, nous avons parfois l’impression que nos professions, nos ambitions, nos vocations sont prisonnières de ce qui est possible ou non. Mais sur quel critère identifions-nous ce qui est possible, accessible, atteignable ? Souvent sur des représentations intérieures de ce qu’est la réussite.

Ce qui va vous limiter ce n’est pas votre parcours, mais l’idée que vous vous faites de votre parcours et du parcours d’autrui. Les règles qui ne sont pas fixées par l’éthique, la passion, ou la méritocratie ne doivent pas être vos règles.

Si vous avancez dans votre monde professionnel avec l’impression que votre background académique vous fait défaut alors étudiez.

Faites des études en parallèle, passez par du contrôle continu, passionnez-vous, donnez-vous les outils qui vous semblent manquants. En dehors de nos frontières, il est très courant de se former tout au long de sa carrière, de reprendre des morceaux d’études ou de passer d’un secteur à un autre.

En France, nous avons souvent l’impression que les choix que nous faisons sont définitifs et que ceux que nous n’avons pas fait sont des portes fermées à jamais. Encore, refusez ces lois-là.

Si vous voulez reprendre des études, c’est toujours possible. Divers systèmes le permettent. Diverses routes parallèles qui vous aideront à atteindre vos objectifs.

  1. monde des possibles est infini si l’on réalise que cette règle, qui consiste à entrer dans une entreprise et à attendre d’elle son ascension, est dangereuse. Si vous fonctionnez avec des stratégies qui dépendent de votre volonté et que vous rajoutez constamment des cordes à votre arc, alors vous ouvrez votre champ des possibles et d’autres portes s’ouvriront.

Pour cela, posez-vous des questions existentielles. Que voulez-vous dans votre vie ? Que souhaitez-vous trouvez dans votre travail ? La liberté ? La création ? Réaliser des objectifs ? L’ascension professionnelle ?

Les deux premières ont à voir avec votre moi profond, les deux dernières avec l’entreprise et l’image. La source qui vous amènera au plus près du bonheur professionnel est celle qui a à voir avec votre intériorité. Ainsi, amusez-vous à vous poser ces questions, sans enjeu. Les réponses vont vous aider à trouver votre direction. Et de ces questions existentielles, cherchez à en faire une feuille de route.

Source : https://goo.gl/d0uBfT

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article