Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Trop de choses à faire ? Allez vous coucher…

23 Décembre 2011 , Rédigé par Aviad Goz & Gérard Rodach

La période de fin d’années est traditionnellement une période de congés, de repos et… de nuits courtes (avec entre autres les réveillons). Toute l’année (hormis les vacances, les RTT, les week-ends, …) vous courrez après le sommeil, mais il y a tant à faire, me diriez-vous.  « Vous vous reposerez à la retraite » lancent à leurs troupes certains tortionnaires de la productivité. Faut-il pour cela rester éveiller pour réussir ou au moins ne pas rater une opportunité  ?

 

Etes-vous un insomniaque heureux ?   « L’insomnie creuse l’intelligence », écrivait Duras. Certains artistes en faisaient partie et y voyaient une aire salutaire de liberté et de création (Gide, Kafka, Nerval, Prévert, Barbara, etc.).  Qui n’a jamais entendu parler de l’artiste (peintre, écrivain, …) chez qui le désir de créer le propulse volontairement dans un état d’hyperexcitation qui le tient en éveil ?

 

Hormis ces cas d’exception, nous avons conscience que nous passons environ un tiers de notre vie à dormir et que cela est capital pour notre santé. Même si le sommeil n’a pas livré tous ses secrets, nous sentons confusément que sommeil et créativité peuvent être liés.

 

Quelques cas célèbres :

 

·      Newton aurait trouvé la loi de la gravité en dormant sous un pommier

·      Victor Hugo et Richard Wagner ont trouvé de nombreuses sources d’inspiration durant leur sommeil

·      Salvador Dali accrochait sur la porte de sa chambre, au moment de se coucher, une pancarte sur laquelle il était écrit « Silence, je travaille… »

·     

Alors,  profitez de toutes occasions non seulement durant les congés mais aussi pendant l’année pour dormir (et/ou faire des siestes).  Pour en profiter pleinement sur le plan du sommeil, attention à votre utilisation (notamment nocturne) de l’ordinateur : la lumière intense diffusée par l’écran (à l’heure où l’obscurité devrait être la plus forte) est susceptible d’inciter notre cerveau à croire qu’il est 14 ou 16 heures, et non le moment de se préparer au repos. De même, votre créativité en tirera parti si vous faites e amont une liste de vos  actions à faire et des questions que vous vous posez. La solution peut venir en dormant.

 

Enfin, il n’y a pas que le sommeil profond ou la sieste pour favoriser la créativité. Les états de conscience qui précèdent le sommeil ou l’éveil peuvent être aussi des moments privilégiés pour la créativité, tout comme les rêves.

 

Un dernier point : savez-vous que le droit à la sieste est inscrit dans la constitution chinoise (article 49) ? J’ai eu l’occasion d’animer des groupes de chinois : ils ont besoin d’une heure de sieste après le déjeuner, mais après c’est vraiment reparti.  L’économie chinoise marche-t-elle plus mal que la nôtre pour cela ?

 

Bonnes fêtes !

Lire la suite

Qui a peur du changement ?

17 Décembre 2011 , Rédigé par Aviad Goz & Gérard Rodach

les fêtes approchent. Que nous réserve 2012 ? Un petit clip pour souligner nos angoisses : changer, mais pas trop.
 

 

Bon changement !

Lire la suite

Devenez une œuvre d’art !

10 Décembre 2011 , Rédigé par Aviad Goz & Gérard Rodach

La semaine dernière s’est tenu à Miami un important marché de l’Art. Il est réconfortant de penser que dans notre univers où les médias nous parlent de (future) catastrophe à longueur de journées, la vente d’œuvre a encore battu des records. Qu’est-ce qui poussent les acheteurs à se ruer sur l’Art ?  Quelles leçons pouvez-vous en tirer pour l’image que vous souhaitez donner de vous ?

Il a d’abord le facteur « Prestige » : avoir une œuvre rare ou celle qui s’est vendue la plus chère sur le marché. Les galeristes  constatent que les gens regardent les œuvres en fonction de leur prix. De même les acheteurs tirent du prestige d’avoir celui qui a acquis (par chance ou à coup de millions) tel ou tel objet.

Ne vous sous-estimez pas ! Mettez en avant votre valeur tant auprès de recruteurs que d’investisseurs !

 

La valeur d’une œuvre est souvent sans commune mesure avec l’esthétique. En fait, il y a un cercle vicieux : les acheteurs montrent leur argent en achetant des œuvres. Ils camouflent leur investissement sous des aspects esthétiques.   

Donnez une bonne raison à vos acheteurs de vous « acquérir » !

Le plaisir de la chasse est le troisième facteur. La recherche d’une œuvre rare, l’envie de constituer une collection autour d’un thème, … le plaisir de fouiner, de trouver et de gagner l’enchère fait partie du prix.

Faites-vous connaître, rendez-vous « désirable » et faites languir votre recruteur (ou client)…

 La nouvelle monnaie déforme le marché.  Avec l’arrivée des nouveaux riches des BRIC (entre autres), les règles du jeu changent. Non seulement les prix montent, mais aussi les cotes changent. Que ce soit par goût de l’art du prestige ou de la compétition, les nouveaux arrivants rebattent les cartes.

Sortez des chemins habituels. Faites-vous connaître dans d’autres univers !

Le fait de pouvoir être perçu comme un mécène renforce l’envie d’acheter des œuvres. D’ailleurs nombre de ceux qui les revendent s’en excusent par avance en spécifiant qu’ils le font pour utiliser l’argent à des œuvres de charité.

Si vous faites des choses hors du commun, donnez envie à vos recruteurs d’y participer.

Vous êtes une œuvre d’art : faites-le savoir !  

Lire la suite

Carrière : soyez au clair avec vos valeurs et vos croyances en termes de leadership

4 Décembre 2011 , Rédigé par Aviad Goz & Gérard Rodach

Vous avez développé au fil des années un certain de valeurs et de croyances sur ce qui est votre forme de leadership, ce qui fait réussir ou rater une équipe ou une personne… Couchez-les sur le papier et revoyez-les régulièrement. Elles vous permettront à la fois de développer votre leadership et de mieux percevoir ce qui vous convient dans la suite de votre carrière professionnelle.

Voici, à titre d’exemple, celles Robert Mc Donald, PDG de Procter & Gamble :

·         Menez votre vie avec un but en tête

·         Les équipes (services, départements, Business Unit, entreprise…) doivent bien faire leur travail pour être et se sentir utiles

·         Chacun veut réussir

·         Faites en sorte que chacun soit dans le job qui lui convienne

·         Plus un groupe est diversifié, plus il est innovateur

·         Les processus inefficaces sont les plus grands freins au développement des talents

·         Les équipes doivent se renouveler elles-mêmes

·         Il y a des personnes qui ne réussiront pas au sein de l’équipe

·         Le meilleur test d’un leader est ce qui se passe quand il est absent.

A partir de ces 10 affirmations (qu’il a constamment revu et partagé avec ses collègues ces 20 dernières années), il prend ses décisions à court et moyen terme.

A votre tour !   

Lire la suite